11.8.06

les conséquences

Ciel - pleine lune ; vingt trois heures cinq.

Elles étaient nombreuses. Quand on lève les yeux au ciel,
on ne voit pas.
Et pourtant, innombrables, c'était à peine croyable.
Le temps est passé. Un disque blanc étalé là
comme une menace étrange.

Lentement le temps a passé sur moi,
- frôlé du bout des doigts et laissé là, au milieu de nulle part.
Avec dans la gorge, le cri.
Pour toujours je suis dehors, maintenant.
Les conséquences me toisent, désormais je suis en retard,
et je ne rattraperai rien.

Il n'y a rien à rattraper, les erreurs dispersées derrière moi,
je suis.

Je suis aussi le temps passé.
Et je suis les conséquences si nombreuses
que les étoiles en donnent une vague idée.
L'idée d'une menace.
Quand j'ai voulu rentrer, je me suis donc perdu.
Et alors.
Et alors rien.
Je suis là.
Je suis au milieu.
Je suis les traces de pas au milieu du noir qui ne mènent nulle part.
Et au dessus de moi, le phare menacant et vague
qui se noie dans le ciel.
Je ne suis plus en retard.
Je suis anachronique, sans doute.
Les conséquences étaient passées.
Restait la menace.

2 commentaires:

Pat a dit…

Hello, how are you? Great blog you have. Keep it up!

Take a look at my blog. It’s about the Lemon Law that really is very interesting for lots of people. If you’re not interested in the Lemon Law check out the links at my blog, for example Africa Photos or Paris Photos:

Lemon Law Free Advice

If you like one of these blogs you can link to them by clicking “blog this” at the top of the blog.

Enjoy!

morganedesfees a dit…

decidement je vais finir ar croire que nous sommes per du dans le meme espace temps