4.9.06

on rentre

Rue Saint-Sauveur

Les rues se vident. On se sauve partout. Les types parlent. C'est la rentrée. On accumule des livres sur les tables, et personne ne les lit - tout le monde sait ce qu'il y a dedans. Des bavardages sur les rues propres qu'on nettoie le matin. L'amour vomi sur des pages. Le bonheur qu'ils trouvent. Les rues se vident. Je crache par terre.

4 commentaires:

jeremie_scheidler a dit…

qu'est-ce que c'est que cette "haine ordinaire" ?
je ne te savais pas si…

Anonyme a dit…

je suis d'accord avec jeremie la haine c'est pas bien, c'est mieux l'amour même sur la plage, non ?

prixdeflore2006 a dit…

un peu de venin...
qu'on nettoie au matin

(sous les pavés, les pages ?)

jeremie_scheidler a dit…

pardon, j'ai declenche une serie de commentaires, alors que j'avais juste mal lu le mot "page " (j'avais lu "plage" comme un con).
J'aurais mieux fait de fermer ma gueule…