10.9.06

par hasard

l'idée qu'on s'en fait

Lu cette phrase hier :

« L'image n'est pas un objet mais un processus » (Gilles Deleuze)

Ai compris que ce processus était moins une projection,
qu'une croyance.

Qu'une immense erreur. Aussi.
Que l'image s'efface quand on cesse d'y croire.

2 commentaires:

jeremie_scheidler a dit…

mais, euh, pourquoi ?

Arnaud Maïsetti a dit…

pas de pourquoi.

Juste ça.
ou alors parce que.
Parce qu'une image n'est qu'une question de croyance, alors quand la croyance s'efface, on ne sait pas comment remplacer l'image - qui reste quand même.