13.9.06

poste restante

Richelieu - Drouot

Derrière les murs encore. Et suivre les flèches, jusqu'à l'illisible.
On superpose les nouvelles, et ressurgit sur le mur une si vieille qu'on l'avait oubliée. C'est pourquoi on l'a choisie.
Voilà une nouvelle qui fera l'affaire.


Hier, on jouait encore cette pièce. On lisait le même livre. Tous ces types qui le lisaient était si différents qu'ils se ressemblaient tous dans l'effort désespéré qu'ils se donnaient pour devenir uniques. Et les murs ne bougeaient pas. Les types faisaient des enfants qu'ils reniaient, et qui finissaient par les ressembler, et détester les même livres.

En déplaçant les murs - on ne ferait rien. Sur les parois, les mêmes nouvelles finiraient pas vieillir - et recommencer. En déplaçant les murs, on ne ferait rien du tout.

Mais arracher. Superposer ensemble et sans ordre les nouvelles anciennes du monde qui disparaît - et ne pas chercher quel monde, quelle disparition. Ne pas chercher à naître, à suivre les flèches.

Mais écrire sur le sol. Et marcher sur le mur. C'est une idée.

1 commentaire:

Patch a dit…

essaie aussi de suivre les flèches, et les bonnes, tu vas voir que ça donne encore plus n'importe quoi que quand on les évite ^^