22.10.06

ici ou autre part

Réaumur - aube

Au lieu de quoi, je me retrouve ici. Et je ne sais pas où aller. Souvent je me réveille bien avant le matin, alors je sors. Les murs sont si hauts. Quand les ombres rasent les façades, la lumière comme de la poussière. Je pourrais trouver un endroit, un lieu où aller toujours - où me retrouver. Je pourrais me souvenir d'un endroit, d'un lieu où se poser. Mais je ne sais pas. Sur les façades, l'ombre portée du jour qui se lève. Sur les trottoirs, les traces de la nuit. Les murs plus hauts que le jour qui peine à se lever. Je voudrais commencer - je pourrais sans doute prendre part. Trouver des endroits qui ne soient pas des lieux. Trouver des murs que ne raserait aucune ombre. Dans la poussière d'un dimanche matin, passer les murs - ne pas se retourner - et choisir un endroit. Au lieu de quoi, les immeubles sont de plus en plus hauts : je me retrouve ici, et quand le matin se lève, je suis déjà parti.

Aucun commentaire: