29.10.06

la raison de tout cela

Sur le sol - des rayons

Dispersé le jour je ne crois pas et pourtant il en reste des traces sur le sol - des rayons qui traversent la route ; dispersé partout qu'en faire - le ramasser mais je ne sortirai pas d'ici - de parler sans comprendre vraiment ce que je tiendrais si dans la main je serre les raisons comme des pierres : alors dispersé et qu'importe s'il n'en reste rien que des traces sur le sol dessinées par les rayons au milieu de la route que je traverse sans regarder ; qu'importe si ce qui reste ici - des traces ramassées au hasard sans comprendre la raison - n'est que l'image de la dispersion ; l'image traversée par des rayons de lumière de la dispersion qui résiste - je ne crois pas ; autre chose alors. Je dirai la dispersion, de toutes mes forces serrées dans la paume d'une main, et je dirai sa traversée, et la raison qu'au matin je trouverai, je ne la reconnaîtrai pas - comme les traces dispersée dans le matin, sur le sol les pierres que le jour a laissées. L'image évidente des lignes tracées ici emportées par leurs directions, sans raison - en dehors de celles qui les dispersent.

Aucun commentaire: