27.12.06

sur les bas-côtés, vite

ça défile

on pourrait aller plus vite plus vite encore c'est une question de retard à combler de vide à creuser pour le faire disparaître on pourrait ne pas se retourner et voir seulement défiler sur le côté la vitesse qu'on met à combler les vides aller d'un endroit à un autre sans regarder vraiment le temps qu'on met qui dure toujours plus de temps que le temps de le dire de le combler de l'écrire c'est encore pire c'est encore plus loin ça dure plus vite que nous le temps de l'écrire la vitesse qui circule entre nous et les choses qui nous séparent d'elle - de la vitesse qui produit ça ; le monde suspendu à la force qui le déplace ; le monde se déplace à la vitesse qui nous met en retard ; le monde qui continue se maintient dans l'existence sous le regard qui le voit défiler

1 commentaire:

Fiona a dit…

mille voeux de bonheurS soufflés sur les nuits de l'année à venir, tendrement !