22.1.07

"restent couchés dans la nuit"

Quelqu'un vient

Cet hiver, tenu droit dans l'entrée, tenue correcte dans l'année, cet hiver ligne de partage, de bascule, d'étirement des jours, jusqu'à ce qu'ils deviennent la nuit, cet hiver a tourné autour de moi assis, de moi couché, de moi debout pour obéir aux mouvements des jours, des nuits, de l'organisation planifiée du temps, cet hiver est passé pourtant.

Le jour ne dure pas, l’hiver dure, les jours ne comptent pas, sont de la nuit, se lèvent la nuit, ne durent que quelques heures, se couchent la nuit, essayent de se lever, se lèvent avec difficulté dans la nuit, et se couchent, baissant dès qu’ils se sont levés, dès levés, les jours ne parviennent pas à se lever, ils se couchent dans la nuit, vont baisser, ils ne veulent pas se lever, ils restent couchés dans la nuit (…) *

* C. Tarkos, Anachronisme

Cet hiver - les jours se sont levés plus lentement encore, et quand la porte derrière laquelle j'attendais s'est ouverte, le jour engouffré du dedans a traversé le dehors et m'a avalé.

1 commentaire:

romance a dit…

beaucoup aimé ces textes