10.2.07

son passage

lumières sur le point de s'allumer

quand il parle, quand il va parler, quand on ne dit rien, quand il faut parler, comme on passe la porte, la manière de se relever, la manière qu’il a de ne pas faire de mouvement quand on lui parle, la manière simple qu’il a d’attendre avant de parler, la lourdeur de ses gestes, quand il part, la pesanteur qu’il laisse traîner ici longtemps après son départ, et quand je le raccompagne, la lenteur de ses pas, quand il traverse, la rue plus lente que lui qui rappelle son passage, désigne sous son absence, le manque qui se creuse, s’installe, ne me quitte pas.

Aucun commentaire: