29.3.07

plus tard

De temps en temps

on reviendra plus tard, quand tout sera fini : on reviendra quand tout aura pris place et sera endormi - sur toute la surface de la terre, des foules endormies sous les arbres, on passera, on enjambera les corps, on sentira un seul et même souffle les gonfler et les reposer, on sentira entre eux circuler la fatigue du jour passé, du jour qui arrive : à leur hauteur, sans un regard, on continuera ; quand tout sera fini, on sera encore là, on regardera les derniers moments se poursuivre, on ne sera jamais assez pardonné, assez soumis au temps ; on prendra par le sud, on longera les rails, on passera sous les ponts, et on oubliera le jour levé de manger, on traverse des forêts, on laisse les chaussures à l'entrée, on reviendra peut-être plus tard, retourner sur nos pas et réveiller les autres, qui seront déjà partis

3 commentaires:

hellohlala a dit…

bonjour, je découvre tout en même temps, votre visite, votre contribution au Robinson roman, votre blog, vos textes, et les images qui vont avec, superbe, et je vous prie de croire que je ne me force nullement.
Seules légères contrariétés, le premier titre "plus tard", le premier mot "on reviendra", c'est un peu ce que je dois faire ce soir.

Mais demain, j'y reviendrai.
Même dans vos listes, "Inventaire / invention," "remue.net", du connu, des références.

Il y a une grande homogénéité entre les textes, ceux que j'ai lus et les images. Très beau. J'aime.
...et 0 comment ?
à + ,

...et merci encore de votre phrase chez moi, vous faites avancer !

mme-b a dit…

"on prendra par le sud" c'est une bonne idée ça, tu viendras avec Fiona me voir ;-)

mme-b a dit…

Fais pas le malin avec ton ciel bleu, sinon je t'envoie Mister Mistral ;)