16.5.07

contrejour - mercredi

des creux à la surface

en biais tournant se levant puis tournant le ciel se levant en même temps que le jour et tournant laissant apparaître à sa surface aspérités invisibles rendues égales à cause d'une blancheur accentuée ici ou là par des moments passagèrement gris assombrissant les gris les moins gris et laissant les plus gris à leur gris noirci sous le gris environnant ; mais continuant de tourner le ciel comme on change de gouvernement on se couche et on laisse tourner les moments où le blanc en gris devient plus gris où regretter le gris d'un temps moins blanc mais plus tard peut-être plus gris et nous, tournant avant de trancher sur une question sans importance, nous immobiles et muets : regardant - le ciel demain moins là qu'ici, plus transparent * ; en biais -

la transparence cherchée du jour au lendemain évanouissant le reste

*

Aucun commentaire: