1.5.07

secrets

adossé à l'église d'orgueil

"Où allons-nous, Seigneur ?
Voici le lieu du monde le plus sauvage et le plus solitaire,
et rien n'y annonce la fête que vous m'avez promise."

Marivaux, La Dispute

ce n'est pas tant dans l'avancée (pâte lourde de réalité qui m'entraîne au fond d'elle même), ni dans le retrait (le mouvement de recul qui fait trébucher) - mais à l'aveugle comme une main plonge dans un sac et devine du bout des doigts l'invisible qu'elle retire au visible - à l'aveugle, dessinant dans la nuit, les formes d'une nuit sans forme, épouse ces formes du hasard et sculpte sans volonté les chairs du noir - les hanches d'un désir opaque ; fermant les yeux au dehors, plonge en soi et creuse dans le plus perçant des secrets (face à orgueil, le dôme bousculé par le ciel, rien dans le vide du soir qu'un peu de lumière qui résiste, qui dit la vanité de la résistance, et l'aveuglement du jour - avant la splendeur)

Aucun commentaire: