2.9.07

en profondeur (les endroits où se cacher)

en surface, tout est calme

autant ne pas en sortir, des recoins cachés, des souterrains enfouis, et les endroits où la mémoire se cache, s'y cacher aussi, les rêves qu'on fait sous les maux de têtes insensés, les bras qui sortent et reviennent et s'enfoncent dans le crâne pour arracher des fictions éveillées pendant le rêve, les mains qui arrachent, les ongles qui griffent la peau - la peau trop sage qui voudrait qu'on la laisse tranquille : et le soir, les cent pas que le rêve fait pour la maintenir en éveil, prêt à mordre.

Aucun commentaire: