21.10.07

l'écume

contre-plongée

à la verticale, plongée à la verticale, en ramener les bonnes raisons, les moins bonnes, racler le fond, agiter l'écume, attendre - voir le fond redevenir lisible ; et à l'aveugle, plonger à nouveau mains en avant comme dans le noir repérer les murs, et l'espace devant soi pour pénétrer plus avant, que mes mains soient le regard, que le vide, la profondeur creusée sans cesse sous les gestes et les hésitations ; tâtonner le vide et en retirer les violences, s'en faire de nouvelles profondeurs où avancer.

2 commentaires:

Prax a dit…

Une pépite cachée derrière le bloc massif de ma violence ?

Marion a dit…

agiter l'ecume, attendre.
l'existence est attente pour ceux qui ne savent vivre.
pour penetrer plus avant que soi, creer le mouvement, donner le tempo au temps.
s'en faire de nouvelles profondeurs ou avancer, car sans les tenebres, peut-on imaginer la lumiere ?