10.11.07

ce couloir

derrière la porte

Respirer ne sert à rien, ouvrir les yeux non plus, mais seulement avancer les mains, et un pas après l'autre, attendre de toucher la porte, dans ce couloir où l'on ne passerait que seul, avancer comme sur un fil ; ne surtout pas, non surtout pas, pencher la tête et regarder en bas.

Aucun commentaire: