14.12.07

"comme du métal bouillant"


Quand on se lève des heures plus tard, on devine bien quelques formes qui bougent derrière le rideau ; on les prend pour des rêves et on ne s'y attarde pas, on se retourne, retourne dans le lit le sommeil pour mieux l'apprivoiser - on entend encore bouger, au loin : se rapprocher les formes qui tout à l'heure n'étaient qu'à peine nées. Les liqueurs fortes du soir produisent leurs effets.

4 commentaires:

Prax a dit…

Un éléphant cela doit effectivement faire bouger le rideau

Arnaud Maïsetti a dit…

les éléphants roses sont plus silencieux...

Lolabrok a dit…

c'est pourquoi les éléphants n'ont que l'intérieur de leurs oreilles rose. Oui, voilà pourquoi :

Arnaud Maïsetti a dit…

je me demandais aussi !
(merci...)