1.12.07

ne pas se retourner


à droite, l'opacité qui aveugle ;
à gauche, l'immobilité écrasante du matin à peine levé -

tout autour : les vitrines de verre néo-libérales qui piétinent déjà, prêtes aux mises à jour du monde.

4 commentaires:

brigetoun a dit…

au milieu des êtres perdus entre désespérance et rages quasi futiles, balottés de mesures en scandales affichés comme des vachettes confrontées à des mulettas

Anonyme a dit…

D'une belle manière - toi par le cas non au contraire ? :=)))

http://pics.livejournal.com/jocosiyland/pic/00068y33/

Arnaud Maïsetti a dit…

@brigetoun : sauf qu'arène vide, et vachette morte avant d'y pénétrer. Et la musique au dessus de tout ça, sans qu'on sache d'où elle vient. Les "Pasodoble" rythment doucement les gestes mimés des types plus bas ; c'est tout.

Arnaud Maïsetti a dit…

@ anonyme : rien compris