1.2.08

mieux prononcer



"The Desperate Kingdom of Love", PJ Harvey ;
reprise par Up to the Ground, 2007


Après midi passé comme un autre à empiler les lignes, comme on capitalise le temps ; lignes inutiles et qu'on ne reliera pas ; temps mort-né du temps passé à se coucher sur lui, cuisson lente à l'étouffé, et moi dessous, et moi en dehors


- travail pénible de pierres qu'on déplace de plus en haut pour les voir de plus en plus en vite redescendre, et l'image éculée charrie avec elle toutes les autres sous lesquelles se tenir ; penser un jour à creuser des tunnels à travers la montagne pour traverser sans être vu, et arrivé au matin de l'autre côté, plaisir (j'imagine déjà chaque seconde) de recracher les pierres cachées dans la bouche tout ce temps, qui nous ont servis à mieux prononcer les mots empêchés, les mots sans lettre et sans signe de ces après-midi là.

2 commentaires:

annclr a dit…

J'aime ton blog, vraiment. En plus il est bien rangé.

AC

Arnaud Maïsetti a dit…

une seule règle de rangement : une note après l'autre (et recommencer)

(je fais des efforts pour ranger plus vite, tu sais...)