15.3.08

immobile



se laisser porter

7 commentaires:

Prax a dit…

Qui est immobile ? le spectateur ou le monde ?
Même si ce n'est pas un blog graphique, c'est très joli.

Arnaud Maïsetti a dit…

Un blog graphique ?

Prax a dit…

Même s'il me semble que la nécessité/finalité première de ce blog est l'écriture (et non la présentation de travaux graphiques ou visuels -enfin personnellement, je viens surtout pour tes textes-), je souhaitais souligner le coté particulièrement réussi de ton montage (et pour une fois, j'ai regardé l'image avec attention, ce qui, pour un lecteur compulsif comme moi qui ne peut voir une ligne écrite sans être attiré irrésistiblement en négligeant les images, est à prendre franchement comme un tour de force de ta part) .
Bref, je ne suis pas venu pour voir mais pour lire et cependant j'ai vu .

Arnaud Maïsetti a dit…

merci de la lecture en tout cas - image ou texte confondus je crois : à mes yeux, aucune différence de flux -

secondflore a dit…

Etonnant comme les lignes de la ville paraissent brisées. On cherche vainement une courbe fluide... Réussi.

Arnaud Maïsetti a dit…

la distance la plus courte entre deux points, c'est la vitesse...

gmc a dit…

étrange, cette dernière remarque...parce qu'en fait, la distance la plus courte entre deux points, c'est la lenteur...qui laisse la vitesse opérer en paix sans la ralentir par des considérations inutiles...