22.3.08

je te raconterai des histoires


***

Quand le mot prononcé fait tomber l’évidence qui la couvrait, une fois dite la peur s’établit et quand on voulait la conjurer on l’invoque, voilà qu’elle prend toute la place devant soi, occupe le temps comme trouvant sa place aménagée au devant de soi – mais jusqu’à ce qu’on se refuse à la prononcer, la peur n’est qu’un sentiment diffus – il suffit qu’on la dise, soudain, c’est le temps autour d’elle qui n’est que diffus : elle, elle prend le poids du corps, elle prend l’espace de la chambre comme un gaz dans une pièce et sur chacune des parois y imprime sa vapeur lente et insistante. Je n’ai pas peur, dit-elle. La peur déjà tapie s’échappe. Je pourrais rajouter – ne t’en fais pas, la ville dort et tout est calme. Le mot jeté dans le froid et presque déjà dans le sommeil ressaisit le corps et le ressuscite contre lui – rien n’existera que cette peur, immobile, entre nous. Cette peur de quoi ? De rien d’autre qu’elle. Cette peur qui s’impose devant l’objet qui l’appelle. On se serre, on se cherche, on voudrait basculer au lendemain d’ici, et c’est toujours cette peur qui ne vient pas, qui ne cesse pas de ne pas venir, n’arrive pas à ne pas finir de venir – et on parle pour occuper la peur ; ces mots prononcés comme pour la provoquer ; la peur trouve d’autres moyens, elle sait s’habituer à ma voix, elle sait attendre le moment où se ficher dans la gorge et ne plus en sortir, et prendre la place du silence – et je continuerai pourtant de parler, ne t’en fais, je ne m’arrêterai pas ; je te raconterai des histoires jusqu’à ce que la peur s’abandonne à moi et s’oublie dans sa propre peur d’arriver jusqu’ici ; ne t’en fais pas je continuerai ; à parler,



(écho depuis une voix parvient à quelqu'un dans le noir de Olivier Guéry)

3 commentaires:

la grande bijou a dit…

tes mots me laissent sans voix et ta voix me laisse suspendue...

merci

Arnaud Maïsetti a dit…

on se disperse comme on peut.

(merci de ta lecture)

Anonyme a dit…

Your blog keeps getting better and better! Your older articles are not as good as newer ones you have a lot more creativity and originality now keep it up!