26.4.08

mais une poussière


Se souvenir des légendes anciennes - « Autrefois il n’y avait rien Ni sable ni mer ni vagues froides Ni terre ni ciel non plus Un moment Le temps même n'existait pas Seul au centre de tout Milieu de tout L’abîme béant La seconde confondue avec le centimètre Les étoiles n’avaient pas trouvé leur place Mais une poussière s'échappa du néant »

Je me demande ce qu’est devenu l’abîme béant, s’il est toujours quelque part, ou non, envolé.

2 commentaires:

DANIELE MOMONT a dit…

« Ce désert où pénétrer nu, dépourvu, sans souvenir. »

Arnaud Maïsetti a dit…

la terre pour seul corps