3.4.08

On ne part pas

"un sommeil bien ivre sur la grève" - et qu'on en finisse.
















[en veille - retour prévu dans une semaine (ou pas) ]

4 commentaires:

benjamin a dit…

bon courage pour la semaine...

Omne a dit…

S’il y a nécessité de courage c’est donc que la veille n’est pas un sommeil.
Bon courage.

barbara a dit…

Qu'est-ce que le courage ? Demande Badiou après avoir dressé le portrait de cette France hésitant entre la peur du Nicolas le très-petit et la peur de la peur dans la compromission possible royalisante - circuit politico-médiatique ou notre très-petit, "hétérosexuel en béton armé" se demande si "le réchauffement de la planète est plus périlleux que l'arrivée des cuisiniers maliens"... Qu'est-ce que le courage donc ?
"C'est la vertu qui se manifeste par l'endurance dans l'impossible.
[...] Le courage est distinct de l'héroïsme parce qu'il est une vertu, et non un moment ou une posture. Il est une vertu qui se construit.
[...] Si l'héroïsme est la figure subjective du faire-face à
l'impossible, le courage est la vertu d'endurance dans l'impossible. Le courage n'est pas le point mais la tenue du point. Ce qui demande du courage est de se tenir dans une durée différente de la durée imposée par la loi du monde. La matière première du courage c'est le temps. [...] Le courage n'est jamais courage de recommencer comme avant." in De Quoi Sarkozy est-il le nom.

La traversée de cette semaine ne s'aurait s'inscrire dans le courage dont il est ici question - Mais la vertu de résistance se cache peut être sous le visage hostile de ces ternes épreuves ;) - à toi les étoiles pour croquer l'impossible !

O. a dit…

Reviendra, reviendra pas?

...