8.5.08

dégagements


on creuse on fouille on remue on recherche on arpente on parcourt de fond en comble on retourne on nettoie on dégage surtout on dégage et on jette forcément on jette la plupart du temps on jette on passe son temps à jeter la plupart du temps et on reprend on reprend après avoir désespérer de trouver quelque chose de pourtant enfoui on perd un temps un temps seulement la certitude que quelque chose est enfoui mais quand on dégage une poussière un coin de poussière un détail une phrase plus profondément enfouie et quand on l'arrache à sa terre c'est presque toujours seulement une poussière de plus de la terre ce n'est que de la terre moins épaisse alors on se dit qu'il n'y a rien d'autre - mais on recommence et parfois autre chose sort de terre qui n'en est pas on reconnaît tout de suite au premier coup d'oeil que ce n'est pas de la terre mais quelque chose qu'on a enfoui dans la terre et qui s'en dégage et qui donne prix au temps à la douleur d'arracher le corps du corps à toutes les heures qui forment la majorité du temps où l'on ne retire rien de ce lent patient travail de dégagements mais recommencé

2 commentaires:

brigetoun a dit…

et c'est ce qu'on appelle être humain

Arnaud Maïsetti a dit…

une tâche sans fin et qui ne s'accomplit vraiment jamais