30.7.08

détails du monde


Chaque maille du filet est elle-même un filet plus petit qui enserre un détail plus insignifiant encore. Et chaque détail pris dans l'inextricable complexe de mailles ne forme qu'un détail qui prend forme du monde - détail envisagé depuis la maille de laquelle elle naît, et qui reste indémêlée tant que la maille voisine ne sera pas elle aussi dénouée.

En traversant la rue, ai réalisé qu'ils avaient découvert les panneaux, cachés depuis un mois par un lourd scotch opaque : on a changé la circulation - les vélos sont autorisés désormais à rouler à contresens des voitures. Depuis deux semaines déjà, les peintures sur le sol l'annonçaient, et presque aussitôt, les vélos s'étaient mis à rouler, croisant dangereusement les voitures, les frôlant dans cette rue si étroite. Mais depuis aujourd'hui que les panneaux sont découverts, je n'ai vu aucun vélo dans la rue.

3 commentaires:

brigetoun a dit…

ils sont partis en vacances - ou trop chaud pour pédaler ?

Prax a dit…

Le propre du cycliste est la transgression, pas de feu rouge, pas de stop, les trottoirs, les sens interdits. Alors, rouler sur une voie réservée et autorisée n'a aucun intérêt.

Arnaud Maïsetti a dit…

@prax : c'est bien ce que je pense.

(@brigetoun : dès qu'on tend le filet trop ostensiblement sur le sol ou ailleurs, c'est naturellement qu'on s'en écarte, qu'on part trouver des chemins de traverse que personne n'a (encore) balisés...)