4.7.08

parade (sauvage)

"Ils interpréteraient des pièces nouvelles et des chansons «bonnes filles». Maîtres jongleurs, ils transforment le lieu et les personnes, et usent de la comédie magnétique. Les yeux flambent, le sang chante, les os s'élargissent, les larmes et des filets rouges ruissellent. Leur raillerie ou leur terreur dure une minute, ou des mois entiers."
A.R - parade

2 commentaires:

brigetoun a dit…

j'aimerais que les chocs perdurent

Prax a dit…

Voir dans la dernière phrase l'illustration de la durée aléatoire d'une vison sous LSD relèverait de l'anachronisme.