10.3.09

tremblé(s)

Perception du monde tremblée - du monde replongé en ce qui le tremble pour le rendre (de nouveau) vivant : les chairs qu'on arrache, peaux mortes qui cachent ; je sais. Marche qu'en soi-même on fait, le soir avant de dormir pour ne pas dormir : où elle entraîne - vers le livre suivant, celui qui refera pour d'autres le tremblé des corps, des perceptions nouvelles. Perception neuve des faits qui refonde. Marche que dans les livres on fait, le jour, dans un train, pour ne pas s'immobiliser.

(écho depuis ma lecture de Bougé(e), de Albane Gellé)

8 commentaires:

Arnaud Maïsetti a dit…

"ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience." René Char_fureur et mystère.

Prax a dit…

Le tremblement comme symptôme définitif de la vie ?

pop corn a dit…

J'ai mal réussi à dire de mon côté (allé un peu vite aussi)comme j'ai apprécié le livre. Le tremblement personnel, intime rejoint le vaste tremblement du monde.

Anonyme a dit…

Sweet website, I hadn't noticed arnaud-maisetti.blogspot.com earlier during my searches!
Carry on the superb work!

Anonyme a dit…

Hey,

I have a message for the webmaster/admin here at arnaud-maisetti.blogspot.com.

May I use some of the information from your post right above if I provide a backlink back to your website?

Thanks,
Peter

Anonyme a dit…

Hi,

I have a message for the webmaster/admin here at www.blogger.com.

May I use part of the information from your blog post above if I provide a backlink back to your site?

Thanks,
Daniel

Anonyme a dit…

Hi,

This is a question for the webmaster/admin here at www.blogger.com.

May I use part of the information from this post right above if I give a backlink back to this site?

Thanks,
Daniel

Anonyme a dit…

Hello,

Thanks for sharing the link - but unfortunately it seems to be not working? Does anybody here at arnaud-maisetti.blogspot.com have a mirror or another source?


Thanks,
Charlie