14.5.09

back-up


à la recherche d’un coin de terre où le monde, l’autre, l’histoire, seraient possibles.

3 commentaires:

brigetoun a dit…

le cacher (tant pis pour nous) pour retarder l'arrivée des rapaces pleins de projets et de bonnes intentions

Jean Prod'hom a dit…

le langage parfois, dans l'antre duquel le récit, c'est-à-dire l'égaré qui cherche un coin de terre, le monde, l'autre et l'histoire s'inscrivent comme possibles. Guère plus.

Arnaud Maïsetti a dit…

@brigetoun : ou l'exposer pour prévenir leurs mauvaises attentions ?

@jean prod'hom : comme ce mot de récit tombe juste, et cette expression : "l'égaré qui cherche un coin de terre" - pour moi qui achève il y a peu la lecture de "l'idylle" de Blanchot ; et vient de finir un travail sur le récit justement (travail qui se termine par la phrase postée sur le blog). Merci à vous.